Search and sort

Laura a testé le nouveau X1D

Laura Bailey, modèle, écrivain et consultante pour la version britannique de Vogue, possède une vraie culture de l’image. Elle vient de passer 2 jours avec le tout nouveau  Hasselblad X1D sur l’île Suédoise de Marstrand, à la chasse du moindre détail.

Malgré son emploi du temps frénétique de modèle et écrivain Laura Bailey arrive encore à trouver du temps pour son amour de l’image, et à chaque fois qu’elle voit quelque chose , de par instinct, c’est naturel pour elle de l’immortaliser. « Je prends tout le temps des photos » elle dit, « assez paresseusement sur mon téléphone et même des fois sur des appareils photos argentiques. »

lb-x1d-5

Compte tenu de son expérience de la vie sur les faces opposées de la photographie, Hasselblad fût intrigué sur comment Laura allait se débrouiller avec un modèle aussi révolutionnaire que ce nouveau X1D qui en dehors d’être le premier mirrorless numérique moyen format est aussi léger, ergonomique, capable de délivrer de stupéfiantes images de 50MP et facile à utiliser dès le déballage.

C’est le compagnon de voyage parfait pour quelqu’un cherchant une destination inspirante à documenter. Le challenge pour Laura était de passer 24 heures sur l’île Suédoise de Marstrand (45km au Nord de  Göteborg) afin de savoir avec quoi elle reviendrait.

« L’idée de ce voyage dans cet endroit étrange avec un tout nouvel appareil photo aussi sophistiqué était à la fois intimidante et passionnante, » dit Laura. « Et je ne peux pas résister à un défi, et surtout lorsque c’est un défi créatif, j’étais si ravi d’y être convié. »

«  Je ne suis pas vraiment à voyager avec un plan parce que tout était tout nouveau et je n’avais pas d’autre choix que d’explorer et d’expérimenter et suivre mon instinct, me laisser guider. »

Après une rapide promenade en bateau autour de l’île afin de repérer les côtes, Laura et son X1D sont partis à l’exploration. Elle a été frappée par le sentiment de paix qu’il régnait, tout comme par les tons pastels et les détails de la vie quotidienne qui fleurissent sur Marstrand »

« Je suis tombé sur de fines lampes qui illuminaient des fleurs fanées derrière les fenêtres » dit Laura.

« Des chaises vides, des cendriers abandonnés, des chalets rouges en briques avec des volets jaune d’œuf  se situaient en bord de mer. On a l’impression d’être dans un décor de film avec la plupart des maisons vides, les flux de voyages scolaires qui arrivent par Ferry et lesquelques touristes réunis autour de magasins d’artisans en mangeant des petits pains à la cannelle. »

« Normalement, j’adore shooter des portraits et le mouvement, mais dans cet endroit je me suis concentré sur le calme dont j’ai été témoin. Je me suis perdu le long des rochers, puis je suis retourné sur mes pas en zigzaguant tout en observant simplement l’évolution de la lumière et la bonté des gens. Je suis devenu voyeur en m’imaginant les personnages et les histoires du passé et du présent de cette paisible île sous le soleil Suédois »

Tout au long de ce séjour, le  X1D fut le parfait allié, toujours à ses côtés, semblant naturel dans ses mains, ils avaient l’air bien tous les deux, réponse rapide « J’aime photographier avec »  Laura confirme. « On est devenu ami rapidement le X1D et moi, et je remercie  l’appareil photo d’être facile à apprivoiser avec ces menus simples et son poids plume. C’était très intuitif, sensible et élégant, et je me sentais libre  et sûre à prendre des risques et d’expérimenter. Le résultat sur les images était flagrant »

« Je me réjouis à l’idée de travailler plus avec le Hasselblad X1D aussi bien à la maison que dans mes aventures internationales. C’est inspirant et cela donne envie de maîtriser les aspects techniques tout en me donnant la force de faire confiance à mon œil et d’envisager de nouvelles possibilités artistiques »

Notre monde

Modèle d’appareil
Durée d’exposition
Ouverture
ISO
Mode d'exposition
Exposition automatique Exposition manuelle Autobracketing
Photographe