Search and sort

Hasselblad Masters Awards: Catégorie Projet//21 – Lauréat: Jake Reeder

2016-02-18  « J’ai pris une seule photo avant qu’il me serre la main, puis il a disparu »

La catégorie Project//21 des Hasselblad Masters a pour but d’encourager la jeune génération de photographes. Son format ouvert a créé un espace pour la production de certaines image parmi les plus extraordinaires de ces dernières années.

hasselblad_masters_2016_jake_reederWinning entry in the Project//21 category photographed by Hasselblad Master Jake Reeder 

Jake Reeder, photographe à Melbourne, avait raté l’appel lui apprenant qu’il était le gagnant de sa catégorie. Et lorsqu’il entendit le message sur son répondeur, c’était si inattendu qu’il a cru qu’on lui annonçait poliment qu’il n’était pas sélectionné. « Il y avait tant d’autres clichés fantastiques dans ma catégorie que je n’arrivais pas à croire que le mien avait gagné, explique-t-il. Puis j’ai lu mes e-mails, et j’ai eu la confirmation. J’en ai presque fait un malaise! »

Jake, qui vient de fêter ses 20 ans en décembre dernier, est depuis toujours un passionné de photo. Il n’a aucun souvenir d’un moment où il se serait séparé de son appareil. « J’étais persuadé que je n’arriverais jamais à gagner ma vie en étant photographe, confie-t-il. Puis, en dernière minute, j’ai changé toutes mes options à l’université et la photographie a tout remplacé.

Si j’ai pris cette décision, c’est notamment parce que j’ai rencontré des photographes et que j’ai lentement pris conscience que toute ma vie, je pourrais faire ce que j’aime. Je ne l’ai jamais regretté, et à la fin de l’année dernière, j’ai terminé mon baccalauréat en arts (section Photographie) ».

Ayant passé cinq ans en Papouasie-Nouvelle Guinée, Jake se sentait en étroite connexion avec le pays et sa culture.  C’est là qu’il a pris son cliché gagnant, alors qu’il avait décidé d’y retourner pour un projet photo personnel avec lequel il espérait présenter une image positive du pays. « La Papouasie-Nouvelle Guinée est souvent présentée comme un endroit dangereux, brutal et sans lois, et je trouve cela très frustrant, s’agace-t-il. Moi, j’y ai toujours vu de la gentillesse, de la dignité et un esprit de communauté.

J’ai pris ma photo du pêcheur le premier jour des deux semaines que j’y ai passées. Je logeais chez un ami de la famille, et quelqu’un m’a gentiment proposé de m’assister pendant la journée. Nous sommes arrivés sur une magnifique plage, et tandis que je faisais des portraits d’enfants, j’ai repéré un peu plus loin un attroupement dans l’eau.

Après avoir brièvement expliqué ce que nous voulions faire, nous sommes entrés dans l’eau, l’un avec ma batterie, l’autre portant le flash, et moi-même, mon Hasselblad à la main.

Le pêcheur, entouré de sa famille, venait de faire une prise. Il sortait de l’eau et m’a permis de le photographier, m’a serré la main puis a disparu – c’était presque irréel. Moi aussi, j’avais fait une belle prise, mais je ne m’en suis rendu compte qu’après être rentré, en découvrant la photo sur mon ordinateur ».

 

www.jakereeder.com

Facebook: Jake Reeder

Instagram: @jakereederphoto

 

Les œuvres couronnées par le prix Hasselblad Masters 2016 sont visibles ici

Les dix gagnants auront pour mission de créer avec un moyen format Hasselblad un nouvel ensemble d’images exclusives sur le thème ‘Inspire’ (coïncidant avec le 75e anniversaire de Hasselblad) pour la nouvelle édition du Hasselblad Masters Commemorative Book. Lors d’une cérémonie spéciale à la photokina 2016 de Cologne en septembre prochain, Hasselblad remettra aux gagnants le trophée ainsi qu’un appareil photo qu’ils pourront conserver.

Modèle d’appareil
Durée d’exposition
Ouverture
ISO
Mode d'exposition
Exposition automatique Exposition manuelle Autobracketing
Photographe