Search and sort

Hasselblad Masters Awards 2016 / Catégorie produit, Giorgio Cravero

2016-02-12 « La perspective de passer ma vie à aligner des chiffres dans un bureau était terrifiante… »

Quand il a quitté le lycée pour l’université, où il comptait étudier l’économie, Giorgio Cravero semblait destiné à faire carrière dans la finance.

hasselblad_masters_2016_product_giorgiocraveroWinning entry in the Product category photographed by Hasselblad Master Giorgio Cravero 

Mais au bout de deux ans, il a dû se rendre à l’évidence : les chiffres, cela ne lui correspondait pas vraiment. « La perspective de passer ma vie à aligner des chiffres dans un bureau était terrifiante… » J’ai toujours été curieux de tout, et passionné par l’image. Je faisais d’ailleurs de la photo en amateur depuis quelques années. J’y prenais trop de plaisir pour en rester au stade du hobby. J’ai donc décidé d’y consacrer ma vie. »

Il fallait faire un pas de côté, en l’occurrence s’inscrire pour un cours de trois ans à l’Institut européen de design. Giorgio a financé ces études en travaillant comme assistant photographe pour le compte de certains de ses professeurs.

Ayant décroché haut la main son diplôme de « communication visuelle », il a ouvert à Turin un studio spécialisé dans l’architecture et la nature morte.

« Comme tout perfectionniste, j’ai besoin de tout contrôler, dit-il. Et la pratique de la nature morte m’attirait, car elle m’assurait une maîtrise totale de la lumière. Je ne suis pas un photographe qu’on pourrait qualifier de « spontané ». Je ne suis satisfait qu’au bout d’un long processus de réflexion, d’expérimentation avec les éclairages et la composition. Toujours à l’affût d’idées nouvelles, je me lance régulièrement dans de nouveaux projets perso histoire de renforcer mon portfolio.

Ainsi, le cliché des bananes qui m’a valu le prix Hasselblad Masters Award faisait partie d’une étude des liens entre les aliments, l’humain et la nature. Nous avons trempé en partie des fruits et légumes dans un pot de peinture à l’œuf avant de les suspendre. Il ne restait plus qu’à attendre le bon moment pour appuyer sur le déclencheur…. J’ai choisi le meilleur cliché, qu’Ivan Nikodimovich, notre responsable post-production, s’est chargé de traiter : désaturation, nettoyage, et ajustement des paramètres chromatiques pour équilibrer le tout. »

Ayant appris que cette photo lui avait valu le prix Masters, Giorgio a dû relire plusieurs fois la lettre de confirmation avant de réaliser. « C’est pour moi à la fois un aboutissement et un nouveau départ, dit-il. Un aboutissement, car cela me donne le sentiment que mon dur labeur est reconnu à sa juste valeur.

Et un nouveau départ, parce que je suis ambitieux et que je brûle de me lancer dans de nouvelles aventures internationales. Pour moi, les choses ne font que commencer, et ce prix Hasselblad va m’être très utile. Il va m’aider à concrétiser mes objectifs. »

 

www.giorgiocravero.com

Facebook: Studio Blu 2.0

Instagram: @giorgiocravero

 

Les œuvres couronnées par le prix Hasselblad Masters 2016 sont visibles ici

Les dix gagnants auront pour mission de créer avec un moyen format Hasselblad un nouvel ensemble d’images exclusives sur le thème ‘Inspire’ (coïncidant avec le 75e anniversaire de Hasselblad) pour la nouvelle édition du Hasselblad Masters Commemorative Book. Lors d’une cérémonie spéciale à la photokina 2016 de Cologne en septembre prochain, Hasselblad remettra aux gagnants le trophée ainsi qu’un appareil photo qu’ils pourront conserver.

 

Camera model
Exposure time
Aperture
ISO
Exposure mode
Auto exposure Manual exposure Auto bracket
Photographer