Search and sort

Prix Hasselblad Masters Awards 2016 : Katerina Belkina (catégorie beaux-arts)

2016-02-04 « Cinq jours de post-production plus tard, j’avais l’image définitive. »

Originaire de Samara, ville russe située sur les bords de la Volga, Katerina Belkina s’est installée à Berlin il y a trois ans dans l’espoir de donner un coup de fouet à sa carrière.

hasselblad_masters_2016_fineart_katerina_belkina Winning entry in the Art category photographed by Hasselblad Master Katerina Belkina

« J’ai toujours su que j’étais destinée à travailler dans un domaine créatif, dit-elle. J’ai fait des études artistiques, et mon parcours est sans doute davantage celui d’une artiste peintre que d’une photographe.

Mais dans ma famille, il y a des fous de photographie – ma mère est artiste plastique et mon père mathématicien et amateur d’art éclairé – et c’est ma passion depuis l’enfance. J’ai fait ma formation dans une académie de photographie, travaillant très dur pour atteindre un bon niveau. J’ai pris mes premières photos « sérieuses » à 14 ans, et je continue à apprendre tous les jours. »

Réalisée l’an dernier à l’occasion du 500e anniversaire de la naissance de Lucas Cranach le Jeune, grand peintre allemand de la Renaissance, l’image lauréate de Katerina s’intitule « The Sinner » (Pécheresse). « J’avais depuis toujours l’envie de travailler sur une allégorie reliant passé et présent, dit-elle. J’ai commencé par m’immerger dans le sujet, étudiant tout ce qui s’était dit, écrit et filmé sur la famille Cranach.

L’œuvre Christ et la femme adultère me parlait particulièrement. La religion était une importante source d’inspiration pour Cranach. Ce tableau fait revivre le moment où Jésus prend la défense de Marie-Madeleine face aux lapidateurs, disant : Que celui qui n’a jamais pêché lui jette la première pierre.

J’ai commencé à réfléchir à une interprétation moderne du personnage de Marie-Madeleine, et il se trouvait que j’étais alors moi-même enceinte. Nous sommes tous des pêcheurs qui pêchons sans remord jour après jour – mais il y a aussi en chacune et chacun de nous cette innocence originelle que symbolise l’enfant à naître. À partir de là, tout devenait simple : j’ai opté pour des accessoires modernes (l’armoire en arrière-plan et la chaise IKEA), une coiffure et une tenue sans fioritures.

Avec mon mari, nous avons pris une trentaine de clichés, dont un seul me satisfaisait pleinement. Cinq jours de post-production plus tard, j’avais l’image définitive. »

Ce prix compte énormément pour Katerina. « Figurer aux côtés des grands noms qui ont remporté le Hasselblad Masters Awards par le passé, c’est incroyable, dit-elle. Et il n’est pas moins incroyable de me dire qu’après tant d’années, je vais enfin avoir mon propre Hasselblad. J’ai hâte de le prendre en main ! »

 

www.belkina.ru

Facebook: Katerina Belkina

Instagram: @thebelki

Les œuvres couronnées par le prix Hasselblad Masters 2016 sont visibles ici

Les dix gagnants auront pour mission de créer avec un moyen format Hasselblad un nouvel ensemble d’images exclusives sur le thème ‘Inspire’ (coïncidant avec le 75e anniversaire de Hasselblad) pour la nouvelle édition du Hasselblad Masters Commemorative Book. Lors d’une cérémonie spéciale à la photokina 2016 de Cologne en septembre prochain, Hasselblad remettra aux gagnants le trophée ainsi qu’un appareil photo qu’ils pourront conserver.

Modèle d’appareil
Durée d’exposition
Ouverture
ISO
Mode d'exposition
Exposition automatique Exposition manuelle Autobracketing
Photographe