Storytellers

Ghislain Simard

Comment « capturer » une libellule avec un H5D-60 et un flash à 1/111.000 s

Vous connaissez le « vol du bourdon » de Rimski-Korsakov? C’est rapide. Même très rapide – un véritable challenge pour les pianistes professionnels, même les plus talentueux.

Mais Ghislain Simard, un photographe qui collectionne les prix et récompenses, est davantage fasciné par les papillons et les libellules.

GSi_H5D_

Et si vous pensez qu’il est extrêmement difficile de « capturer » un papillon en plein vol, essayez d’en faire autant avec une libellule. Seul un maestro de la photographie, obsédé par les insectes, armé d’une infinie patience et du nec plus ultra des appareils photo moyen format (un H5D-60 et un flash de 1/111.000 de seconde, plus quelques éléments fournis par les experts en production de Hasselblad pour créer un outil spécial) peut espérer atteindre ce Graal.

Et ce maître en la matière existe : c’est Ghislain. Il photographie des papillons depuis l’âge de dix ans – contaminé par la passion de son père pour les insectes.

GSi_H5D

Dans une interview pour Hasselblad, Ghislain explique : « J’ai toujours été absolument fasciné par la facilité et la grâce avec lesquelles ces frêles créatures se déplacent, même lorsque le vent souffle. On dirait des fleurs volantes. Capturer leur beauté en plein vol… j’en ai fait ma mission.

J’ai commencé par les photographier au moment où elles se posaient sur les fleurs, mais je me suis vite rendu compte qu’il manquait quelque chose. »

En découvrant le travail du célèbre photographe anglais Stephen Dalton – spécialiste incontesté de la photographie à haute vitesse –, Ghislain a réalisé qu’il pouvait concrétiser son ambition de saisir ces créatures en plein vol.
« En passant des papillons aux libellules, j’ai été confronté à de nouveaux problèmes, dit-il. Les libellules n’aiment pas trop la proximité des photographes, et comme elles volent souvent au ras de l’eau, il n’est pas facile de les approcher. J’utilise souvent mon téléobjectif HC 300… mais aussi des accessoires spécialement conçus pour photographier les mouvements rapides. Le premier défi consiste à appuyer sur le déclencheur à la milliseconde près. »

GSi_H5D_

« Pour résoudre ce problème, j’ai conçu un système de déclenchement électronique de l’obturateur. Associé à une barrière lumineuse qui détecte le sujet lorsqu’il arrive dans la zone de focalisation, le système déclenche au moment adéquat. Qui plus est, précisons que ma dernière barrière lumineuse est dotée d’un laser. Bien que le temps d’ouverture de l’obturateur semble instantané en photographie classique, ce délai est beaucoup trop lent lorsque le sujet se déplace très rapidement. Cela compromet la précision qu’on peut généralement attendre d’un système à déclenchement automatique. L’obturateur des objectifs HC est très rapide, ce qui contribue à réduire l’impact de son délai d’ouverture. Pour les prises de vue les plus rapides, avec la brillante assistance de Hasselblad, on a pu faire en sorte que l’appareil moyen format déclenche le flash directement via le capteur, sans obturation mécanique, et atteigne une vitesse dépassant de loin celle de n’importe quel reflex 35 mm. »

GSi_H5D

Et d’ajouter : « Défi supplémentaire : vu la vitesse du sujet, il faut éviter que la prise de vue soit floue. Capturer un mouvement rapide est encore plus difficile lorsqu’on travaille en plan très rapproché. D’un simple coup d’aile, le sujet sort du cadre. Ici, la solution est venue des systèmes de flash électroniques, qui produisent un éclair très bref capable de saisir les actions les plus rapides. »

GSi_H5D

Lorsque Ghislain a montré ses photos de 2015 à son mentor, Stephen Dalton, le gourou de la photographie à grande vitesse lui déclara : « Maintenant, le maître, c’est toi ! »

Ghislain confesse : « Stephen sera toujours le véritable maître, mais je suis très fier du compliment. La chose la plus importante qu’il m’a apprise concerne la lumière – comment reproduire la lumière du jour en cachant l’effet artificiel du flash ultrarapide. »

www.simpho.com

Modèle d’appareil
Durée d’exposition
Ouverture
ISO
Mode d'exposition
Exposition automatique Exposition manuelle Autobracketing
Photographe