Storytellers

Benjamin Antony Monn

Le nec plus ultra du luxe

Une étonnante maison neuve, récemment achevée à Palma de Majorque, a servi de décor aux prises de vue réalisées par le célèbre photographe d’architecture Benjamin Antony Monn à l’aide d’un Hasselblad H5D flambant neuf.

Benjamin Antony Monn

Benjamin Antony Monn

Pour résumer, il y a les maisons, et les maisons de rêve. La villa Caméléon, récemment achevée sur un magnifique site surplombant la mer à Palma de Majorque, entre incontestablement dans cette dernière catégorie. C’est une maison individuelle incroyable, un classique associant le nec plus ultra du luxe et ce qui se fait de mieux en matériaux de qualité.

Par exemple, plus de la moitié de la façade est réalisée en verre cristal d’une grande finesse et éclairée à la perfection par une installation LED sophistiquée. C’est ce qui a inspiré son nom: cet endroit peut littéralement adapter son apparence aux circonstances, et passer en un clin d’œil d’un rouge flamboyant et festif à des pastels paisibles et relaxants.

Pour Benjamin Antony Monn, qui a déjà sillonné l’Europe entière pour photographier quelques-unes des constructions les plus particulières, la Villa Caméléon n’en était pas moins un travail marquant. Considéré comme l’un des meilleurs au monde dans sa catégorie, Benjamin est régulièrement sollicité pour photographier des intérieurs et extérieurs surprenants. Et lorsqu’un client allemand lui a demandé de venir exprimer sa magie sur l’un des projets de construction les plus exceptionnels jamais réalisés à Majorque, son enthousiasme était à son comble.

Benjamin Antony Monn

Benjamin Antony Monn

« J’ai commencé ma carrière en filmant, explique Benjamin, mais depuis 2003, je concentre mon travail sur la photographie d’architecture et d’intérieurs, les reportages et les portraits. Dans cette activité, mes exigences en termes de qualité et de flexibilité ayant toujours été très élevées, j’utilise un Hasselblad quasi depuis mes débuts. Un de mes premiers appareils moyen format était un Hasselblad 503CW que j’ai utilisé pendant plus de dix ans, avant de passer au numérique voici quelque cinq ans, lorsque j’ai investi dans un H3DII-39.

À moins de devoir escalader des montagnes ou embarquer dans un hélicoptère, la photographie d’architecture ne se caractérise pas par l’action… j’ai donc du temps pour effectuer la mise au point, étudier la composition et m’attarder sur les détails. Je travaille essentiellement avec un trépied, et privilégie la qualité d’image à la vitesse. La taille et le poids d’un appareil n’ont donc jamais été un problème pour moi. Ce qu’il me faut, c’est pouvoir associer d’excellents objectifs grand angle avec des équipements fiables… et Hasselblad m’offre les deux. »

Lorsque la commande pour la Villa Caméléon lui est parvenue, Benjamin s’est rendu compte que c’était l’occasion idéale de tester le tout dernier Hasselblad numérique, le spectaculaire H5D-60 avec capteur extra large et le 200MS, pour des détails d’une précision inégalée. Outre une foule de nouvelles fonctions, cet appareil possède un design ergonomique totalement adapté aux besoins des professionnels – il est le partenaire idéal des prises de vue spéciales.

Benjamin Antony Monn

Benjamin Antony Monn

« Le look redessiné du H5D et sa nouvelle finition noir et argent m’ont immédiatement plu, explique Benjamin. Pour moi, les meilleures fonctions du nouvel appareil étaient celles susceptibles de s’adapter à mon flux de travail et de l’accélérer. J’ai donc été impressionné  par les deux simples boutons situés sur le dos numérique et offrant un accès rapide à 34 options personnalisées et, bien entendu, la fonction de zoom 100% commandée par une fonction personnalisée située sur le dos, avec touche à bascule pour faire défiler les images. C’est une des fonctions que j’apprécie le plus, parce qu’elle me permet de vérifier rapidement la netteté d’une image et de la montrer à un client, sur le dos de l’appareil. »

En termes d’ergonomie, la réaction de Benjamin fut tout aussi positive. « J’ai d’assez grandes mains, avoue-t-il, et j’apprécie d’avoir des boutons assez grands pour contrôler les fonctions principales. Mais ce qui me plaît par-dessus tout dans le nouvel appareil, c’est de pouvoir retirer le dos numérique sans enlever le viseur, et l’utiliser sur une chambre technique. Résultat: un risque de poussière réduit et un photographe absolument ravi! Au passage, j’ai également pu tester le nouveau HCD 24 mm avec l’adaptateur HTS tilt/shift, et il s’est avéré que c’était l’objectif parfait pour mes photographies d’intérieur. »

Le merveilleux reportage que Benjamin a réalisé à la Villa Caméléon au lever du soleil rend amplement justice à ce bâtiment qui est en passe de devenir une icône de cette île de villégiature. Un site incroyable et deux nouveaux appareils numériques Hasselblad d’exception: quelle formidable association!

Modèle d’appareil
Durée d’exposition
Ouverture
ISO
Mode d'exposition
Exposition automatique Exposition manuelle Autobracketing
Photographe